L’article 49 alinéa 3 de la Constitution permet à un gouvernement incertain de sa majorité de faire passer un texte sans vote de l’Assemblée nationale. Il vise à faire taire l’opposition sur une réforme rejetée par une majorité de Français et totalement contraire de surcroît à ce qui était indiqué dans le programme d’Emmanuel Macron.

Pantin en commun salue le travail acharné des parlementaires insoumis et communistes, les plus combatifs pour faire émerger cette vérité : cette réforme ne prévoit rien d’autre que la baisse du niveau des pensions et l’assurance pour les Français de devoir travailler toujours plus longtemps s’ils ne recourent pas à la capitalisation. 

Il est apparu clairement que la réforme n’était pas universelle, que l’indice d’indexation de la valeur du point n’existait pas, et qu’une carrière complète ne pourrait s’obtenir qu’à la condition d’une intensification de la durée du travail…

En difficulté, le gouvernement a donc mis fin au débat, avec la brutalité qui caractérise ce pouvoir. Ce n’est pourtant que le début de la bataille pour le retrait de ce texte, qui doit se poursuivre au Sénat. 

Après le retrait malheureusement prévisible des motions de censure, il s’agit désormais de participer à toutes les mobilisations pacifiques dans la rue pour obtenir le retrait du texte et un référendum. Les militants de Pantin en commun sont mobilisés contre la réforme des retraites depuis le début du mouvement, sur le lieu de travail, au sein de leurs syndicats, dans la rue…

La censure de ce gouvernement passera également par les urnes : faire battre les listes LREM, ou les candidats et partis qui acceptent sur leurs listes des candidats LREM. À Pantin, le candidat Macron est Geoffrey Carvalhino (droite), rallié par l’ex candidat de LREM.

Les 15 et 22 mars, le seul bulletin de vote qui présentera une liste de combat pour nos droits sociaux est celui de Pantin en commun !

Nos militants-es contre le 49-3 le mardi 3 mars.
Catégories : Actualités de campagne

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *